/// Erik ... à suivre ... \\\

/// Erik ... à suivre ... \\\\\\

La fin des entrainements…

Ca y est. Hier, je suis ressorti de Mafate et de la chaleur qui m’y écrasait.

 

Une semaine que j’ai pris mes quartiers sur l’Ile de la Réunion. Retour en famille, découverte de mon petit neveu, du palais de mon frère et Laeti, et premier contact avec les sentiers de l’Ile. Ceux que nous emprunterons lors du Grand Raid.

 

Arrivée dimanche dernier après 8h d’attente à l’aéroport d’Orly. Heureusement, un petit ordinateur pour quelques heures de films non-stop. Le temps passe plus vite mais les sièges manquent de confort…j’ai mal aux fesses !!!

C’est l’heure !
Enregistrement, embarquement…et 11h de vol !

 

Dimanche matin, j’arrive à Saint Denis !

Le temps est beau. 45’ d’attente avant de retrouver mes bagages…je peux sortir ! Le planning a été fixé à l’avance…Je sors de l’aéroport, retrouve mes parents, et nous filons…pour nous arrêter 30’ plus tard à « La Grande Chaloupe ». Avant dernier poste de ravitaillement du Grand Raid.

 

L’idée, repérer cette partie de la course de 700m de dénivelé jusqu’à Colorado que je ne connais pas. 45’ après être sorti de l’aéroport, les chaussures sont enfilées, tout comme la tenue de course et le Camelbak. Prêt pour la reconnaissance avec mes parents qui surveillent mes arrières.

Fin du chemin des anglais, sur cette belle piste pavée de blocs de lave, ça fait du bien de se dégourdir les jambes après un peu d’avion ! Au final, presque 2h tranquille avec 800m de dénivelé, et une bonne reco nécessaire, comme elles le seront toutes !

 

Lendemain, lundi, je poursuis. Maintenant, je pars avec mon frère et mon père, pour la reconnaissance Rivière des Galets – La Possession. Portion inédite pour aussi. Une quinzaine de kilomètre, 800m de dénivelé. Nous partons à trois, mon père fait demi-tour après 1h, nous poursuivons sur la crète jusqu’à la bifurcation qui nous permet de nous diriger vers la Possession. Après un début de descente bien roulant…c’est la surprise ! Moi qui m’attendais à une section plutôt roulante, c’est finalement quelques portions très très techniques ! Au final, à la place des 2h/2h30 prévue, nous revenons en bord de mer après…4h ! Un petit jeu de poursuite entre mon frère, mon père et moi et nous nous retrouvons enfin ! Un repérage indispensable !!

Le mardi, c’est repos, et anniversaire d’Ylouan. Une dodo en récompense !

 

Mercredi. En compagnie de mes parents, nous remontons vers Cilaos en bus, pour nous embarquer sur le parcours de cette diagonale de fou…

 

Les prévisions : trois jours de rando.

Les conditions météo : Grand beau temps.

Les conditions de rando : un sac de 25kg, et en tenue de course. (tente, duvet, nourriture pour 3, vêtements, eau…)

Une première étape de 15km, au départ de Cilaos, pour descendre sur Bras Rouge, puis remontée les 1500m de dénivelé du Taibit, et basculer sur Mafate.

Passage par Marla, puis direction la Plaine des Tamarins pour y passer la nuit.

Au passage arrêt en haut du Taibit pour un premier repas.

Au final, 1700m de dénivelé positif, avec une dernière montée pour passer la nuit en compagnie d’un taureau en rut qui nous a un peu empêché de dormir !

Lendemain matin, réveil 5h…grâce à notre taureau, et décollage à 6h30. Direction col de Fourche.

La sortie de la plaine des Tamarins se fait par cette petite ascension bien raide et relativement courte.


Rapide virée Salazienne, et nous rebasculons dans Mafate en empruntant le sentier scout…vertigineux.

A l’Ilet à Malheur, séparation avec mes parents. Partis pour 3 jours, nous n’en ferons que 2. Ils ne se sentent pas. Et deux jours suffiront finalement. Ils rentrent par Deux-Bras/Rivière des Galets, via Aurère, quant à moi, je poursuis sur le tracé du parcours. Ils ont 700m de dénivelé négatif et une centaine de positif…j’ai 2700m de dénivelé positif et 4 à 500 de négatif… J’échange de sac avec mon
père, nous mangeons bien avant de nous séparer (soit 5kg en moins avec un délestage des stocks d’eau.), et je récupère un petit sac de 8/10kg…mon père se lest quant à lui un peu plus !

Je repars en courant, via Ilet à Bourse, une première petite montée. Puis Grand Place, une seconde bonne montée, qui m’emmène à 1000m au Bloc.

De là, descente raide sur Roche encrée, où je m’accorde une petite pause baignade, un peu en surchauffe !

Je repars, à nouveau 100m de dénivelé que je redescends, là où Ludovic Pommeret m’avait doublé en 2009.

Puis c’est la première partie de la terrible montée, avec un arrêt intermédiaire à Roche Plate. Je m’accorde une nouvelle pause en m’inondant au robinet. Un grand bien !

Et puis je repars, à l’ombre jusqu’à la Brèche, avant d’entamer le mur final…sous le soleil. Je connais, mais c’est dur quand même ! La partie final se fait à l’ombre…ouf !
Je suis trempé !

Je déboule sur la Crête. La Brèche/Maïdo : 1h10’. Si je fais la même montée lors du Grand Raid…et ben ce sera bon signe !!!

Et au total depuis Roche Encrée, sans trainer, plus d’1h30 non-stop e montée…sans avoir fait les 110 premiers kilomètres !! Un long calvaire nous attend !!

 

Voilà, à peine le temps de souffler que le hasard m’apporte le bus qui m’emmène à Saint Paul, pas besoin d’appeler mon frère, tout s’enchaine parfaitement !

 

Les entrainements sont terminés, maintenant, il ne reste plus qu’une semaine, bien commencée par une « séance lagon » bien agréable !! On attendra maintenant la fin de la course pour apprécier le coucher du soleil sur la lagon…avec la Dodo !!

Mercredi je vous donne toute les informations pour suivre cette course unique !



14/10/2012
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres