/// Erik ... à suivre ... \\\

/// Erik ... à suivre ... \\\\\\

Article "Run in Live"

En attendant le récit du Marathon des Burons...Voilà l'article de Run in Live :

 

MARATHON DES BURONS
Triplé pour Thierry Breuil


Favori de l'épreuve, Thierry Breuil de l'AC Brive a imposé une fois de plus son leadership à ses adversaires, qui entendaient bien lui contester la victoire en dépit de conditions climatiques propres à décourager les volontés les plus fortes.


La veille de l'été, les 932 participants ont dû affronter une température de 3°, une pluie cinglante, de la neige sur les sommets à 1300 mètres d'altitude, un terrible vent de face sur les alpages et un terrain gras peu propice à la réalisation de performance.


D'ailleurs si Thierry Breuil l'avait emporté l'an passé en respectant une moyenne proche des 15 km/h, cette année face aux éléments déchaînés, la nature le contraindra à ne pas excéder 13,30 km à l'heure.


Déterminé à réaliser le triplé, puisqu'il avait déjà gagné les éditions 2008 et 2009, il ne laissera à personne le soin de prendre l'initiative et effectuera d'entrée la course en tête, accompagné des autres prétendants à la couronne disposant d'une moins bonne connaissance du parcours que lui, ce qui les conduira en grande partie à leur perte, en dépit de leur désir d'en découdre et d'accrocher « Breuil » à leur palmarès, tel un trophée de chasse.


Cependant, ils seront tous contraints de renoncer les uns après les autres et devront se résoudre à admettre une fois de plus la suprématie du Corrézien en Aubrac.


Heureux d'être parvenu à atteindre son but, ce d'autant plus qu'à peine le finish franchi, il retrouvera dans l'aire d'arrivée son épouse qui quelques secondes auparavant était venue à bout des Capucins.


 Ainsi il n'eut pas à attendre afin de partager son triomphe avec sa bien-aimée et galvanisé par la conjonction de ces deux événements, euphorique, il n'hésitera pas à revenir sur cette épopée dantesque :


« D'entrée, je me suis retrouvée en tête avec les 5, 6 favoris, à l'image de Damien Vierdet, Michael Pasero, Erik Clavery, Alexis Traub et Sylvain Court. En raison des circonstances de course, il était difficile d'entrée dans la course et de se concentrer pleinement sur cette compétition. Toutes ces flaques de boue n'invitaient pas à l'enthousiasme, mais une fois à l'Aubrac ce qui m'a remobiliser, c'est qu'il fallait bien demeurer apte à répondre aux accélérations de Sylvain Court qui n'arrêtait pas de relancer. Ca a permis d'écrémer le groupe. Au ravitaillement du 19e km, on n'était plus que trois. Plus loin, Sylvain a encore tenté de s'échapper. J'ai pu le suivre, mais nous ne possédions pas plus d'1'30'' sur les autres. Quand on a abordé les pistes de ski, j'ai sorti les bâtons et j'ai décidé de passé la surmultiplié et je suis parti, sans qu'il réagisse. Ensuite, fort de ma connaissance du parcours, malgré le violent vent de face j'avais confiance en moi et je suis allé au bout. Je suis très content de cette 3e victoire ici. Ca me permet de prendre une grosse avance au TTN. Ca va m'autoriser à préparer les Templiers sereinement. Au fond aujourd'hui, je partais pour une double quête : la victoire et le titre. »


Thierry Breuil Précède Erik Clavery, 3h32'06'', 30 ans, 4e de la Diagonale des Fous et vainqueur 2010 du Merrel Oxygene, satisfait de cette seconde position :

« Pour moi, c'est parti assez vite. J'ai tenu jusqu'au ravitaillement. Là, j'ai décidé de décrocher. Damien Vierdet et Alexis Traub sont revenus à mes côtés. En plus, en raison du froid, j'avais mal au ventre. Je ne me suis pas affolé et j'ai décidé d'amortir. Comme je les avais en point de mire, j'ai pu revenir en me sortant les tripes dans les 4 derniers km courus à bloc. Maintenant, mon gros objectif de fin de saison sera les Templiers. »


Alexis Traub de l'EA Chambéry, 25 ans complétera le podium en 3h32'40'' : « Quand Erik est revenu sur Damien puis sur moi en fin de parcours, j'étais cuit. Je n'ai pas insisté. Je me suis simplement accroché pour conserver cette 3e place. Je suis super content. Je ne pensais pas faire aussi bien »

 

Christophe Rochotte



23/06/2010
8 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres