/// Erik ... à suivre ... \\\

/// Erik ... à suivre ... \\\\\\

CHAMPION REGIONAL DE CROSS !

Samedi midi, départ pour Angoulême. Le dimanche a lieu le Championnat Régional de cross-country. Ce sera mon premier cross de la saison.

En route, arrêt à Niort…magasin de sport, on fait le tour, je trouve des pointes, les miennes sont fichues, je les ai depuis une bonne dizaine de saison ( !!). J'achète !

On retrouve sur Angoulême nos amis Claire et Jérémy.

Soirée tranquille, bon petit repas concocté par Claire, puis un gros dodo pour être en forme le lendemain.

 

Lendemain matin, le ciel est tout bleu, mais le froid l'accompagne. Petite « pasta » le midi, et direction Roullet-Saint/Eustèphe, à une vingtaine de minutes. Nous laissons nos amis, c'est l'heure de ma première course de l'année…ma première depuis plus de trois mois…depuis le Grand Raid.

Nous arrivons sur le site. C'est ici que dès ma première année senior, j'avais réalisé ma première grosse satisfaction…3ème des régionaux…il y a quelques années ! C'est mon spot préféré.

Nous nous garons non loin du site, qui a l'air un peu dépeuplé…

Je pars récupérer mon dossard auprès de mon club, l'A.M.P.A. Retrouvailles avec quelques connaissances, que je n'ai pas vu depuis pas mal de temps…l'année dernière.

 

Bref, nous retournons avec Céline à la voiture. Surprise, garé à quelques mètres, mes parents sont là, venus à l'improviste !

 

Je m'habille, le départ est donné dans une heure, je me prépare et visse mes pointes sous mes toutes nouvelles chaussures Asics blanche…bonne couleur pour un cross !

Céline et moi partons courir. Elle pour s'entraîner, moi pour m'échauffer. Nous redécouvrons ce parcours que j'aime tant. En cours de route, nous récupérons Laurent qui lui fait sa récupération de course.

 

Le parcours :

9930m de course assez roulant. En partie haute, très roulant, plat avec de bons appuis. En partie basse, plus technique avec des relances, des parties grasses et quelques montées « casse-pattes ». Au total, 1 moyenne boucle et 4 grandes.

Le temps :

Petite fraîcheur mais grand soleil : je revis !

Les concurrents :

Toujours une région pauvre en athlètes, et peut être même de plus en plus malgré la relève et de nouveaux espoirs qui pointent leur nez.

 

L'échauffement se passe, je mets ma tenue de course, chausse pour la première fois mes nouvelles pointes, et rejoins la ligne de départ.


Quelques accélérations, étirements légers, et nous voilà alignés sur la ligne de départ…nous sommes 43…et c'est bien un championnat régional !

Je me place complètement à la corde, sur la droite. Le starter est juste à coté de moi.

Coup de pistolet, je crois que je suis sourd d'une oreille !

Départ rapide comme d'habitude, mais je me place d'entrée autour de la cinq-sixième place. Tout va bien !

La stratégie du jour, rester derrière le groupe de tête si les jambes le permettent, et si la forme est là, dans le meilleur des cas, accélérer après la mi-parcours…simple à dire…reste à faire !


Au bout de 150m, virage à droite, je suis bien placé, juste dans les pieds de Julien Cottin, l'un des principaux favoris.

Je suis bien, le souffle facile, la foulée fluide et le pied léger. L'effort des premiers mètres s'estompe, je reste callé à ma place toute la moyenne boucle.

Fin de cette première boucle, nous sommes une petite dizaine. Ahmat est là, Julien aussi, et je suis surpris par le nombre d'espoirs représenté en force dans ce groupe…que la région est pauvre en seniors…


Parti pour une première des quatre grandes boucles, je reste entre la seconde et la quatrième place…à l'abri.

Le tempo imposé par Cyril Boche de Thouars n'est pas suffisamment élevé pour me faire puiser dans mes réserves. Derrière, le groupe s'étire, c'est plutôt prometteur pour moi, mais nous sommes encore suffisamment pour que je sois privé de podium.

Après le début de boucle très roulant, où je me sens très serein, nous descendons pour arriver à la partie basse du parcours, avec quelques parties plus glissantes, relances puis montées. Je garde la foulée de Cyril. A coté de moi, Nicolas Dufaud et Julien.

C'est à ce moment qu'Ahmat se décide à partir, en accélérant suffisamment pour nous laisser quelques mètres derrière.

Je suis bien, mais n'ose le suivre, il est sur un autre registre et je grillerai toutes mes cartouches à essayer de le suivre…nous le laissons partir, faire sa course devant, tout seul.

De toute façon, nous savons qu'Ahmat est Tchadien, il ne sera donc pas comptabilisé pour le titre de champion régional après lequel nous courons.

Le parcours remonte. Virage à gauche, derrière Ahmat, Cyril est toujours garant du rythme du groupe. Je suis toujours sans trop de problème. Cette première relance en côte fait son effet, le groupe s'amenuise.

Trois lacets plus tard, nous voilà à cinq à la queue leu leu derrière Cyril, toujours devant.

Redescente, le sol est bien ferme, les appuis sont bons, nous relançons tous.

Partie en faux plat bien roulante, soleil dans les yeux, puis virage à gauche, une petite descente. Tout le monde se suit.

En bas, virage à droite…ça remonte. Ca souffle dans les rangs, j'avance encore d'une foulée fluide et reste dans les pieds. La partie boueuse que nous traversons ensuite nous fait perdre une unité. A la sortie de ce passage, nous sommes 4 pour un titre régional. Je commence à prendre confiance pour le podium. Cyril mène toujours, il va peut être fatigué à un moment donné, Nicolas s'accroche mais semble légèrement plus difficile. Julien est quant à lui à bonne allure, il me semble être le plus « dangereux ».


Nous retrouvons du terrain dure, les spectateurs se sont massés là, Julien monte à hauteur de Cyril, je reste caché derrière, le vent étant en plus un peu défavorable !

Petite chicane, nous repartons pour une seconde grande boucle…plus que trois ! Je prends confiance, les jambes sont légères, mon club m'encourage, je leur fait un petit geste rassurant. Devant, Ahmat n'est plus qu'n lointain point de mire. La victoire est jouée depuis longtemps, reste le titre. C'est pour moi l'année ou jamais de conquérir ce titre, me voilà regonflé !

Partie haute, terrain plat et bons appuis, tout roule, je suis mieux et j'en profite pour récupérer.

Un tour de terrain, et retour vers la descente en pallier qui nous mène en bas. Nous sommes toujours quatre.

Nous retraversons des spectateurs, les encouragements fusent, Cyril soutien le rythme, les jambes s'emballe, la descente aidant.

Grand faux plat descendant, Julien semble accuser le coup, Cyril en profite pour relancer, je reste derrière en amortissant. Nicolas s'accroche, Julien laisse quelques foulées.

Les lacés s'enchainent, en haut, nous revoilà tous les quatre.

Virage à gauche, petite descente, tout s'emballe. En bas, virage serré, relance dans la montée, traversée de la zone boueuse. Chacun prend son option de passage, on se retrouve à trios de l'autre coté, Julien souffre, Cyril mène toujours, Nicolas dans ma foulée.


Fin de la deuxième grande boucle. Nous avançons bon train, nous sommes trois au passage devant les spectateurs. Julien quelques mètres derrière.

Retour à nouveau sur la partie haute. Virage à droite, nous entamons le tour du champ. Loin devant, toujours Ahmat. Dans notre petit groupe, je sens l'allure s'endormir…je fais un check-in rapide. Les jambes sont très bien. Le souffle est super fluide. La mi-parcours est franchi, ne « reste plus » que deux tours. Le moral est tout comme le temps, au beau fixe…

Je me décide en une fraction de seconde. Nous sommes tous les trois en file indienne, je suis au milieu, et nous sommes en plein milieu de la piste…je déboite en accélérant sur la droite à la manière d'un pistard et longe les barrières. La différence d'allure est franche, l'écart s'en ressent immédiatement. L'objectif est clair…je veux me « faire la malle » ! Un titre reste un titre, et celui-ci me donne des ailes !


Pas de réaction derrière, ma surprise à fait son effet. Au virage suivant, j'ai déjà une dizaine de mètres. Celui d'après, j'en ai une trentaine…et cet écart continu à grandir !

Je poursuis mon effort. Aucun espoir de revenir sur Ahmat, mais le but et de creuser l'écart le plus grand en minimum de temps…

Les rampes de la descente, j'allonge. Je fais signe à mon père au passage que tout va bien. Un peu plus loin, l'écart est de plus de cinquante mètres, je passe devant Céline, et forcément, le souffle se fait court, je lui lance « je temporise un peu »…ça tombe bien, la partie technique arrive. Je monte et enchaine les virages en gérant l'écart.

Derrière, ils sont deux, Cyril et Nicolas. Julien est légèrement distancé.

Après le dernier virage en montée, j'accélère à nouveau, conforter mon écart, c'est la seule chose qui compte !

Virage à gauche, petite glissade, descente, je grandi ma foulée. Virage à droite, remontée, l'écart est confortable…je reste vigilent.

Je suis encore très bien, la confiance remonte, le titre se profile pas mal !

Partie de boue, je ralenti un peu pour ne pas trop m'employé dans cette partie, puis sitôt celle-ci passée, je relance. Je passe maintenant seul devant les spectateurs, et par pour mon dernier tour…plus qu'un tour…

De retour sur le haut du parcours, je relance. L'AMPA me pousse à nouveau, dernier tour.

Virage à droite, longue ligne droite, là où je suis parti au tour précédent.

Au bout, virage à gauche, je jette un œil derrière. J'ai au moins 80m d'avance, confortable.

Je maintien mon rythme, virage à gauche, je relance.

Fin de la prairie haute, je redescends une dernière fois. On m'annonce entre 80 et 150m d'avance selon le pointeur (!!), peux importe, l'écart est conséquent, je temporise à nouveau.

Dernier passage dans la partie technique, l'écart est maintenant constant, j'essaye de le gérer.

Quelques zig et zag, dernière traversée de la partie boueuse, il ne me reste plus que 500m, le titre et à mes pieds…je relance. Les encouragements fusent, dernier petit détour, j'accélère de tout mon possible…sait on jamais !

Dernier virage, Ahmat arrive, il a 200m d'avance, fin du virage, l'arrivée est au bout, plus que 150m. Derrière, je ne suis plus inquiété, j'allonge ma foulée, heureux d'empocher ce tout nouveau titre : CHAMPION REGIONAL POITOU-CHARENTES de cross-country.


Juste un peu déçu par le déclin de la fréquentation des crossmen dans la région.

Mais un titre est un titre, et ce qui est pris n'est plus à prendre, et après deux places de troisième en 2002 et 2007, me voilà premier.


Et après?!?

Et ben après, comme depuis quatre ans maintenant, j'ai le droit au contrôle anti dopage...

Mais là, alors que mes parents et Céline sont à l'apéro, je bats les records et termine une seconde fois premier...en faisant pipi avant les autre ! Résultat : Contrôle "expédié" en 1 heure seulement !! Ça s'appelle être performant !


Et le plus important, me voilà rassuré sur ma préparation hivernale après Grand Raid. La récupération a été bonne, la reprise également, et le premier résultat confirme et conforte mes impression d'entrainement…maintenant, objectif TRAIL !

 

 

 

Mon premier cross de la saison 2010 est une réussite…se sera aussi mon dernier…place aux Trails !

 

 

1 32'38'' ABDOU-DAOUD Ahmat (Cha) Poitiers EC SEM/85

2 33'19'' CLAVERY Erik Athlétisme Marennes Presqu'île SEM/80

3 33'29'' BOCHE Cyril Us Thouars ESM/88

4 33'31'' DUFAUD Nicolas Poitiers EC ESM/90

5 33'44'' COTTIN Julien Stade Niortais SEM/77

6 34'14'' PRIOUX Emmanuel Grand Angoulême Athlétisme SEM/73

7 34'19'' QUARESMA Stéphane Poitiers EC SEM/74

8 34'25'' MICHAUD Sébastien Grand Angoulême Athlétisme SEM/72

9 34'33'' BREGUIBOUL Nicolas Poitiers EC SEM/78

10 34'37'' CHARLES Stéphane Grand Angoulême Athlétisme SEM/76 



02/02/2010
25 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres