/// Erik ... à suivre ... \\

/// Erik ... à suivre ... \\\

Départementaux de Cross de Loire Atlantique

Bon, ça, c'est fait ! Au final, 5ème/112, avec un rythme cardiaque moyen à 179...je suis bluffé ! Je ne pensais pas pouvoir maintenir cette moyenne sur 30' !

 

Sinon, pas trop mal pour un début de saison dans un département qui n’a rien de semblable à ma Charente Maritime dont je suis habitué. Juste un manque de caisse et de pointe de vitesse, pour recoller devant lors d'accélérations des autres coureurs, mais j’espère que ce sera rattrapé lors des régionaux avec les efforts consenti actuellement !

En tout les cas, le bilan de cette course est plutôt très satisfait car "dans le coup" quand même au vu du niveau présent.

 

Avant le départ…

Je vois le speaker pendant l'échauffement qui m'interpelle, nous discutons, il me montre les pronostics, je suis classé 8ème devant un gars d'un autre club (club d'amis auxquels je me suis lancé le défi de le battre, "Herbauges") Bref, double pari, j'ai lancé au speaker que vu les pronostics, je ferais 5ème et devant les gars d'Herbauges.


La course : 4 grandes boucles pour 9,305km en 31'41". (17,4km/h) Sol stable et roulant, quelque fois collant avec trois petites bosses et un long faux plat en fin de boucles.

Je chausse pour l’occasion mes pointes qui ne me servent que 2/3 fois par an, avec mes éternelle pointe de « 15 » (millimètres), qui commence légèrement à être émoussées par l’accumulation des années…disons que j’ai des pointes de 12 mm !

Et le maillot, pour la première fois, je cours sous les couleurs du Racing Club Nantais et son maillot bleu marine. N’en ayant pas encore, c’est le président de la section Vertavienne du Club qui me prête généreusement le sien, Philippe.

 

Un bon échauffement avec les classiques accélérations d’avant course, et je rejoins la ligne de départ.

Pour la stratégie, je me place à l’extrême gauche de la ligne, légèrement surélevé au reste de la ligne, avec un terrain de bonne qualité le long des barrières que je longerais donc. Cette rampe de lancement me permettra peut être de mieux m’élancer dans cette course que j’imagine d’avance rapide.

Le départ est donné.

Départ rapide effectivement ! Comme tous les cross d’ailleurs ! Trop rapide pour moi…

J’essaye de "temporiser" en partant dans les 10...mais le peut-on vraiment sur un cross ?

Après 100 mètres de course, je monte direct à 185 puls. Je vais mourir !
Je mets dans la première petite descente un petit coup rapide pour recoller au groupe de 5/6 juste devant. Je suis dans le groupe de tête, dans le bon coup.

Sur le bord du parcours, je suis surpris par le nombre de « Allez Erik » qui me suivront toute la course, j’en ai plus que dans ma Charente alors que je débarque juste là ! Je suis véritablement porté !

Devant, le premier (Wilfried Mosta) est parti facile dès le début et à fait sa course tout seule. Derrière, c'était beaucoup plus accessible dans note groupe de 7 unités.

Après ½ boucle et les 3 premières bosses d’avalées, 3 nous ont pris quelques mètres.

L'erreur, ne pas les accrocher tout de suite. Du coup, nous sommes restés à 3 derrières. C’est rapide, mais je m’accroche et finalement je réussi à retrouver mon second souffle.

Après un tour et demi, je prends le large et me rapproche des 3 de devant, j'en double d'ailleurs un (Bertrand Plumaugat). Je cours avec lui 1/2 tour, mais derrière, deux reviennent à l’entame du troisième tour.

Devant, le 2 et 3ème (Freddy Paillard et Emmanuel Devineau) sont à 50 mètres. Je suis à fond depuis le départ et je ne peux pas revenir. Peut être que j’aurais du m’accrocher dès qu’ils sont partir pour essayer de les suivre, mais c’est maintenant trop tard.

Je décide donc de ralentir pendant 200m le temps que les deux gars derrière moi (William Mosta et Bertrand Euzen) comblent les 20m d'avance que j'ai sur eux. Ils me doublent, je saute dans leurs foulées et les suis en pouvant retrouver mon souffle. Bertrand ne parvient pas à suivre, nous voilà donc à trois pour la quatrième place.

Fin de 3ème boucle, le long faux plat, William Mosta prends de la distance doucement, mais surement. Me voilà donc intercalé entre Bertrand et … Bertrand.

Début de dernière boucle, Bertrand, celui de derrière, revient sur moi, l'écart avec William stagne à 30/40m.

Je le laisse passer devant pour récupérer du faux plat, il relance, puis je me refais rapidement et reprends les commandes après l’enchainement des bosses. Je relance en l’encourageant à faire course commune, mais malheureusement, il ne me suit pas.

William à 60m d'avance. J'essaye de garder un bon tempo dans la 3ème bosse un peu plus raide et prend une quinzaine de mètres sur Bertrand, que je garde jusqu'à l'arrivée estimée à  1km.

Finalement, je m’aperçois après course que le 3ème et le 4ème ne sont pas si loin devant, mais j’étais concentré sur ma course.

Je termine donc 5ème après une bonne bataille physique et mentale.






18/01/2011
11 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres