/// Erik ... à suivre ... \\\

/// Erik ... à suivre ... \\\\\\

Pas de départementaux de cross ce weekend.

Des routes verglacées, un trajet d’une grosse heure, une course d’orientation qui me tend les mains le matin, un froid de canard, un weekend en famille, une course réduite à son plus faible effectif (8 classés !)…bref, autant d’ « arguments » ou de raisons qui font que je n’ai pas eu le courage à Mirambeau pour disputé ce premier niveau des championnats de cross 2010.

 

Donc à la place, un weekend bien conséquent et un kilométrage important.

Pour débuter le weekend en forme, j’ai fait l’école buissonnière vendredi…resto le midi, route le soir direction La Palmyre…et arrivée verglacée…quelques petites glissades en final et de la neige un peu partout sur la presqu’ile d’Arvert, comme je ne l’avais jamais vue !

Petit « rougaille-saucisse » pour terminer la journée en beauté…journée culinaire.

 

Lendemain, réveil matinale, 8h00… Petit « snow-trail » en forêt sur la neige l’après midi, une grosse heure de footing dans les bois agrémentée rencontre avec une biche en train de « danser » pour traverser une piste verglacé une trentaine de mètres devant moi.

 

Dimanche matin, la route est tout aussi dangereuse sur La Palmyre, gros manque de motivation…la décision est dure à prendre, mais je me décide…je n’irais pas au départementaux. A la place, Course d’orientation d’une dizaine de kilomètres en forêt le matin. 59’ et quelques secondes pour poinçonner les 22 balises, carton plein. L’organisateur me donne un flyer pour un trail fin février dans la fôret de la Coubre…je ne serais pas là. Il me propose de la faire en me donnant la carte du parcours…bon…j’irais peut être cet après midi.

 

Bon déjeuné, et c’est reparti. Je pars à Ronce les Bains pour la reconnaissance du parcours. Départ à 16h00. Chose à laquelle je n’avais pas pensé, c’est qu’on est en plein hivers…et j’aurais du mal à couvrir les 28km avant la tombée de la nuit…je m’en rends compte à mes dépends et termine en nocturne…sans frontale ! Malgré tout, 2h10’ après mon départ, avec un passage en haut du « Gardour », une pause technique, deux biches croisées dont une qui me précédait à une cinquantaine de mètre devant moi, me présentant son derrière blanc, et un gros cerf à seulement dix mètres dans un fourré avec des bois énormes, je pose le pied sur la cale de l’école de voile de Ronce…je suis arrivée.

 

Fin du weekend, 53km de parcouru, et de beaux souvenir de ma forêt enneigé.



13/01/2010
14 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres