/// Erik ... à suivre ... \\\

/// Erik ... à suivre ... \\\\\\

Reconnaissance de Mafate…la clef du Grand Raid...

Nous en revenons, mon frère et moi. Deux jours de randonnée ponctué de courses folles avec le camel back, sur les sentiers mafatais, sac à dos de 17kg sur le dos (tente, duvet, vêtement, bouteilles d'eau, nourriture, camel…), bref, ce qu'il faut pour se faire mal aux jambes !

Partis mercredi matin de la Saint Gilles où Laetitia nous a laissée, nous « stoppons » assez rapidement une première voiture qui nous emmène à la route des Tamarins. Une seconde séance de stop qui se termine au bout de 10 minutes par l'arrêt d'un ouvrier du bâtiment, qui nous laisse par bonheur au pied de la route menant au Maïdo, départ de notre randonnée programmée.

Encore 10 minutes, et un couple réunionnais nous récupère dans leur 205 un peu vétuste. Après un petit arrêt à mi-pente pour lui permettre de refroidir, nous arrivons à notre point de départ, 3km avant le Maido.

De la route (1949m), nous rejoignons la crête du « rempart » (2029m). De là, descente direct sur Roche Plate (1132m) via le col de Fourche (1293m).

e

Petit ravitaillement en eau à l'école de Roche Plate puis direction Trois Roche (1226m).

Ici, je laisse mon frère et mon sac de 17/18kg, ne prends que mon camel back Ultimate et quelques ravitaillements, et je pars pour Marla en suivant la Rivière des Galets. Le but étant de reprendre le parcours dans le bon sens à partir de Marla (1600m). Etant en footing, j'y arrive plus vite que prévu et décide de remonter une dizaine de minutes le col du Taibit.

En fin de compte, je poursuis 28' et arrive en haut du col du Taibit (2081m), sans le moindre temps de repos.

De l'autre coté du col, le cirque de Cilaos est sous les nuages. Petite photo et retour sur le tracé du parcours dans le bon sens.

Col du Taibit, descente sur Marla à bonne allure sur le sentier technique où je double les randonneurs croisés à l'aller.

De Marla, je poursuis sur le GR R1 jusqu'à Maison Laclos (1511m) pour bifurquer sur la gauche. Le sentier est roulant sur cette partie et en légère descente…j'avance bien.

Je continu sur le GR R1, toujours roulant, jusqu'à l'embranchement la Nouvelle/Trois Roche (1515m), pour prendre à gauche direction Trois Roche.

Le sentier descend, puis remonte légèrement pour arriver à la Plaine aux Sables (1410m), décors de plaine étonnant au milieu d'un cirque si déchiré et vertigineux.

De l'autre coté de la plaine, petite montée qui arrive en haut d'une cote que je dévale jusqu'à Trois Roche (1226m) dans le jour déclinant.

Cherchez Bozzo le clown !

Mon frère et moi décidons de monter la tente. Dénivelé du jour : 1600m positif et une trentaine de kilomètres.

Nettoyage dans le lit de la rivière. Petite nuit fraîche et tranquille sur un sol un peu dure…coucher avec le soleil (19h30), réveil avec les premières lueurs du jour (5h00) une bonne nuit malgré les fréquent réveil…

Le paquetage remballer, nous repartons à jeun sur le parcours en jusqu'à Roche Plate (1132m) via une bonne petite côte (1370m) puis deux petites.

A Roche Plate, nous stoppons quelques minutes pour engloutir un paquet de gâteau en quelques secondes et refaire le plein d'eau dans un torrent.

Retour à la reconnaissance du parcours, sacs à dos surchargés sur les épaules. Sur un chemin plutôt plat,

nous arrivons à l'embranchement du GR R2 direction la Nouvelle et de notre chemin qui redescend sur la ravine Roche Plate où nous retrouvons le sentier (843m) qui mène en direction de l'ilet des Lataniers.

Nous suivons le fond de la ravine jusqu'à une nouvelle bifurcation (674m) à laquelle nous prenons sur la droite direction la Roche Ancrée (564m) via une nouvelle petite cote (748).

A la Roche Ancrée, c'est une nouvelle difficulté qui nous attend pour atteindre Grand Place les Hauts, la plus difficile de l'intérieur de Mafate. Après 45' d'ascension (564m à 1014m en 1,9km), avec les sacs à dos, nous atteignons le sommet.

Après cette difficulté, un sentier roulant en descente régulière nous mène jusqu'à Grand Place les Hauts, puis jusqu'à l'école de Grand Place les Bas (540m) où sera placé un ravitaillement et un pointage.

C'est ici que mon frère décide de me laisser. Lui passera par Cayenne puis la rivière des Galets, et moi par le parcours du Grand Raid, nous devons nous retrouver à La Porte.

Il récupère mon sac, portant plus de 20kg sur le dos, et moi je pars de mon coté avec mon camel back rempli d'eau et de vivre.

Depuis l'école de Grand Place les Bas, je reprends une montée qui me mène au Plateau de Gousse (953m), puis je redescends sur Bras d'Oussy (811m), toujours par le GR R2.

Je remonte sur Ilet à Bourse (902m) pour redescendre sur Grande Ravine par-dessus laquelle passe une passerelle (807m).

De là, remontée sur La Plaque (905m), pour redescendre sur la passerelle au dessus du Petit Bémale (758m) au pied d'Aurère, via Ilet à Malheur (859m), par un chemin très roulant en descente tapissé d'aiguille de Filaos.

A la passerelle, nous remontée par une longue volée d'escalier jusqu'à l'école d'Aurère (930m) où sera installer un grand ravitaillement. Je m'arrête juste avant, à un robinet, où je refais le plein d'eau. Je poursuis sur le chemin qui monte progressivement, mais qui me permet de courir, jusqu'au sommet (955m).

De là, je plonge par une longue descente semi technique qui me mène à la Rivière des Galets (270m) où m'attends Yankell, c'est le dit La Porte.

Je récupère mon sac et nous continuons en randonnée par le sentier qui suit le lit de la rivière jusqu'à atteindre l'un des plus gros ravitaillement du Grand Raid, jugé à Deux Bras (255m). Là même où j'avais retrouvé mon frère deux ans plus tôt.

Je décide de ne pas faire la montée de Dos d'Ane que je connais déjà pour l'avoir descendu et montée à plusieurs reprise les années passées, d'autant plus que les jambes commencent à être courbaturées, et j'accompagne mon frère par la sortie de Mafate via la Rivière des Galets.

45' plus tard, notre randonné s'achève lorsqu'un local accepte de nous prendre dans la benne de son pick-up et de nous raccompagner à la route, à 2h de marche de Deux Bras. Nous aurons marché/couru aujourd'hui 7h00, avec pour moi un dénivelé positif de 1700m et une distance approximative de 35km.

 

Au final, 3300m de dénivelé positif, presque 65km en 12h de rando-course, de beaux paysages, et une belle excursion avec mon coach personnel de qualité !

 

Sans Zamal mais avec mal aux jambes, j'aurais donc pu me rassurer en repérant la clef du Grand Raid, avec quelques portions couru qui me permettent d'avoir des références temps vitesse ascensionnelle. Une bonne base pour arriver serein le Jour J !

 

Dans quelques jours : « Comment suivre la course » … (Mercredi enligne !)



17/10/2009
22 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres